Stage Recherche à l’université de Nagoya, Japon
Témoignage de William Gougam [Promo 2018]

Stage Recherche à l’université de Nagoya, Japon
Témoignage de William Gougam [Promo 2018]
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

Fasciné depuis longtemps par le Japon, William Gougam [Promo 2018], élève en dernière année de Cycle Ingénieur (majeure Sécurité des SI) revient d’un semestre de stage recherche au sein du laboratoire de recherche de l’Université de Nagoya au Japon Il nous partage son retour d’expérience.

Le Japon, un rêve.

« Le Japon est un pays que je rêvais de visiter. De nombreux points me fascinaient comme, par exemple, la créativité dont les Japonais font preuve à travers les animations, la musique ou les émissions télévisées. C’est un pays dont la culture réussit sa à conserver ses traditions et son patrimoine tout en introduisant une grande modernité.

L’école offre un grand choix de destination à l’international grâce à ses partenariats qu’elle a noué sur les 5 continents. Grâce à cela,  j’ai eu la chance d’être sélectionné et de partir à l’université de technologie de Nagoya pour effectuer des travaux de recherche sur le sujet de « l’évolution, la détection et le traitement des malwares » sous la responsabilité du professeur Takahiro UCHIYA.

Cette mobilité de 6 mois a aussi été l’occasion de prouver ma capacité à mener à bien un projet personnel en m’adaptant à d’autres méthodologies de travail. Elle a aussi été pour moi une formidable opportunité de m’immerger dans une culture différente, de mieux percevoir le fonctionnement de la société japonaise avec une vision plus large et approfondie que celle d’un simple touriste. Je suis très heureux que l’on m’ait donné l’opportunité de partir au Japon et je pense que mon expérience a été encore plus forte car j’ai pu la vivre avec mon camarade de promotion Julien.

temoignage-japon-1

La vie sur la campus de l'université de Nagoya

temoignage-japon-2

« Le jour de notre arrivée à Nagoya, nous avons été très bien accueillis et pris en charge. Malgré la fatigue dûe au voyage, nous avons participé à une réunion d’intégration avec les autres élèves internationaux ainsi que l’ensemble du service international. Nous avons reçu un document en anglais pour nous expliquer la vie sur le campus et dans la maison internationale et on nous a mis en contact avec nos 2 tuteurs dont le rôle étaient de nous aider pour les démarches administratives ou en cas de problèmes : un étudiant du laboratoire ainsi qu’un étudiant de la maison internationale.

Au départ, il a été très difficile de s’intégrer avec les étudiants japonais. Néanmoins il ne faut pas hésiter à aller vers eux et surtout à essayer de parler avec eux en japonais, cela montre que vous voulez vous intégrer et tout de suite ils seront plus ouverts. Avant mon départ, j’avais déjà pu m’initier à la langue japonaise grâce aux cours proposés par Efrei Paris et comme je parlais un peu japonais, j’ai pu vivre de très belles rencontres. Cela ouvre énormément de possibilités même si vous avez un niveau très débutant.

En termes de sorties, il y a des soirées internationales organisées dans les grandes villes du Japon (les plus connus sont les ELAN party, n’hésitez pas à les suivre sur Facebook).  Sinon, Julien a pu tester des applications comme Hello Talk, qui nous ont permis de rencontrer des japonais qui désiraient apprendre le français. Par la suite, nous avons sympathisés et ils nous ont fait découvrir des endroits peu connus des touristes. Pour aller à la rencontre des Japonais, allez dans les bars, utilisez des applications, suivez les soirées de l’ELAN et surtout apprenez à parler japonais, ne soyez pas timide et soyez attentif à la manière de vivre des japonais. Vous verrez que les japonais sont très généreux. C’est notre ouverture d’esprit et notre curiosité qui nous ont permis de découvrir de nombreuses facettes du Japon. »

A la découverte du Japon et de la culture nippone

« J’ai eu l’occasion de visiter à la fois les grandes villes du Japon comme Tokyo, Osaka, Kobe, Kyoto, Takayama ou encore Nara  mais également les villes situées en campagne comme Wakayama ou Shinojima. Sur le plan culinaire, Julien et moi avons eu la chance de pouvoir tester une grande partie des spécialités japonaises. Pour ma part, je recommanderai pour le Hitsumabushi.

Il nous ait déjà arrivé de sympathiser avec des Salarymen (hommes d’affaires japonais) et que ces derniers nous payent l’addition. Nous avons eu l’occasion d’être hébergés par une famille japonaise et découvrir les coutumes et manières de se tenir à table. Nous avons également pu tester les karaokés avec des japonais et coréens. Nous avons également eu l’occasion danser le Bon-odori, une danse traditionnelle. Il y a tellement d’expériences que j’aimerai raconter…

Bref, ça a été une expérience marquante et touchante qui m’a donné envie de m’ouvrir encore plus à l’international et surtout en Asie.

temoignage-japon-4

Photos-souvenirs du Japon

29 novembre 2018

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+