• Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

Pour renforcer leur visibilité et leur attractivité dans le secteur des TIC en France comme à l’international, l’Efrei, école d’ingénieur des technologies de l’information et de la communication (TIC) à Villejuif (94), et l’Esigetel, école d’ingénieur en informatique et télécommunications à Avon (77), toutes deux membres de la Conférence des grandes écoles (CGE) et habilitées par la Commission des titres d’ingénieur (Cti), viennent de formaliser, avec le soutien de la CCI de Seine et Marne, un rapprochement.

 

Synergies stratégiques et développement

Le rapprochement des deux écoles d’ingénieur se traduit par la prise de contrôle de l’Esigetel par l’Efrei : dès la rentrée 2011, la gouvernance de l’Esigetel sera effectivement assurée par l’Efrei mais les deux institutions conservent leur campus, leur personnalité juridique et la spécificité de leur diplôme. En outre, Guy Roussel conserve la présidence de l’Esigetel.

Le premier objectif du rapprochement des deux associations (loi 1901) consiste à coordonner leurs activités et leurs développements respectifs, qu’il s’agisse de la recherche ou encore des partenariats académiques internationauxmais aussi à offrir une palette élargie de domaines de formation et de débouchés à leurs diplômés. En effet, cette synergie ambitionne une plus grande visibilité, ainsi qu’une attractivité plus forte au niveau national et international, notamment en direction des étudiants et des entreprises.
A court terme, le rapprochement devrait conduire à la création d’un pôle d’enseignement supérieur privé associatif, pôle auquel pourront s’associer d’autres écoles d’ingénieur ou de management.

 

Nominations dans le cadre du rapprochement de l’Efrei et de l’ESIGETEL

Dans le cadre de ce rapprochement, Eric Parlebas, directeur de l’Efrei depuis 2008, a été nommé directeur de l’Esigetel, et Frédéric Meunier, président de l’association Efrei depuis 2009, devient directeur de l’Efrei.Guy Rousselconserve la présidence de l’Esigetel.

 

Parcours

Diplômé de l’European Business School (Major, promo 1989) et de HEC (Executive MBA, promo 2008), Frédéric Meunier débute sa carrière chez Arthur Andersen, où il passera 7 ans, puis rejoint le groupe UGC où il sera successivement directeur technique de UGC D.A. et secrétaire général de UGC International. De 2001 à 2009, il prendra la direction des acquisitions au sein du groupe IGF et, depuis septembre 2009, sera le président de l’association Efrei.
Le nouveau directeur de l’Efrei s’inscrit dans la continuité de son père, Henri Meunier (X 42), ancien président de l’association Efrei et directeur de l’école de 1984 à 2004 : Frédéric Meunier a été successivement administrateur de l’Efrei (1991), trésorier de l’association (2007) puis président de l’école (2009).

 

Titulaire d’un MBA de l’Essec, Eric Parlebas commence sa carrière en 1985 en tant qu’ingénieur commercial, il vend des solutions IBM à des experts comptables. Trois ans plus tard, il devient responsable grands comptes Etats-Unis et Europe pour Thales, puis responsable marketing de Thales Avionics, à Los Angeles, chargé notamment de la vente des cockpits, systèmes de navigation et d’accords avec la Nasa et Lockheed. En 1999, son parcours le ramène à Paris où il prend la direction de starts-up en création au sein de « l’Atelier de l’innovation », une pépinière d’entreprises. En 2001, il devient directeur de l’ESTACA (Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile) et, en 2008, est nommé directeur
de l’Efrei. Aujourd’hui directeur de l’Esigetel, il est étroitement lié à la création d’un pôle d’enseignement supérieur privé associatif piloté par l’Efrei.
 

 

 

 

Guy Roussel est diplômé de la Faculté des Sciences de Paris. Il entame sa carrière au sein du Ministère des PTT et, en 1977, rejoint Motorola pour y occuper différentes fonctions de management nationales et internationales. En 1999 et 2000, il est nommé expert européen auprès du Comité de conformité et de surveillance du marché des télécoms auprès de la Commission de Bruxelles et, en 2000, devient Président d’Ericsson France et du Compte Mondial France Télécom jusqu’en 2009. Co-fondateur du Cercle Passeport
Télécoms en 2006, il préside Alliance Tics en 2006 puis assure la vice présidence jusqu’en 2008, avant d’être nommé Président d’Honneur. Il est élu Vice-président de la Fondation Telecom et Président du Comité d’Orientation Stratégique en 2008. Co-auteur du Livre Blanc sur la Cryptologie (2000) et du rapport MEDEF « Faire de la France un leader de l’Economie Numérique » (2008), il a présidé en 2007 le Groupe de Travail Ministériel sur le Dividende Numériqueà la demande du Premier Ministre. En 2010, le Ministre de l‘Industrie lui confie la vice présidence du Comité Stratégique de la filière STIC présidée par le Ministre lui-même. Membre de la Commission Consultative des Radiocommunications (CCR) depuis 2000 puis de la Commission Consultative des Communications Electroniques depuis 2009, il a été nommé membre associé auprès du Conseil Général de l’Industrie de l’Energie et des Technologies (CGIET).

Depuis 2003, Il préside l’Esigetel et, depuis 2008, la pépinière d’entreprises « Fontainebleau Entreprises ». Il est également Conseiller du Gouvernement de Nouvelle Calédonie pour les STIC depuis 2010. Elu seine et marnais pendant 13 ans, il a mené, en 2007, une mission sur l’enseignement supérieur en Seine et Marne qui a donné lieu à un rapport préfacé par le Recteur Forestier. Il est, en outre, Administrateur et membre du Conseil stratégique de Mentum et AFD Technologies. Guy Roussel est Chevalier dans l’Ordre National du Mérite et de la Légion d’Honneur.

 

Logo Efrei Logo esigetel

 

cci seine et marne

Communiqués  de presse :

Le Monde Informatique

Le Blog de l’Iffres

Focus RH

Studyrama Grandes Ecoles

7 septembre 2011

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+