• Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

start up bus efrei

L’événement s’achève tout juste mais les deux élèves-ingénieurs du groupe Efrei sont déjà de retour sur le campus. Aurélien [Efrei, promo 2015] et Luc [EfreiTech, Chef de projet numérique, promo 2013] ont participé à StartupBus du 25 au 28 octobre. C’est bel et bien dans un bus, véritable incubateur sur roues, que les 25 français participants ont relevé le défi : développer un projet de startup viable et le présenter à des investisseurs… En seulement 72 heures ! 

Si Aurélien et Luc ont eu la chance d’y participer, c’est parce que l’Efrei et EfreiTech, l’académie du numérique du groupe Efrei ont mis en jeu deux tickets d’entrée pour StartupBus. Un concours qu’ils ont remporté avec joie comme en témoigne Aurélien. « StartupBus, c’est une super occasion de rencontrer des gens, d’apprendre et de développer ma créativité. C’est également une belle opportunité de pitcher en anglais devant des jurys composés de professionnels. » En effet, StartupBus est la plus grande compétition entrepreneuriale itinérante au monde.

72 heures en ébullition

Les « Buspreneurs » ont pris la route le samedi 25 octobre après une soirée de lancement dans les locaux de Blablacar où des entrepreneurs leur ont livré de précieux conseils. Dès leur montée dans le bus, les 25 français ont immédiatement constitué des équipes et commencé à travailler sur un projet qu’ils ont eux-mêmes défini. Se sont ensuivis trois jours rythmés par des arrêts à Bruxelles, Stuttgart ou encore Munich. Des villes qui ont été l’occasion de découvrir des espaces de coworking, d’échanger avec des professionnels et, bien sûr, de continuer à travailler sur le développement de leur startup.

Start up bus efrei

Après 72 heures de trajet, les bus de chaque pays – France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne et Grèce – se sont retrouvés pour les demi-finales à Vienne. Mardi 28 octobre, plus de 200 entrepreneurs, développeurs et designers se sont ainsi rencontrés. « Chaque équipe a pitché devant un jury », raconte Aurélien qui a présenté « Seven ». Son projet est basé sur une théorie bien connue : « On se trouve tous au maximum à six poignées de mains de n’importe quelle autre personne dans le monde. » A partir de ce constat, l’équipe a commencé à concevoir une application qui faciliterait cette liaison. « Nous avons utilisé les profils Facebook des utilisateurs pour déterminer le chemin le plus court pour atteindre son idole. Il est également possible de lui transmettre un message au travers de ce chemin, les personnes intermédiaires jouant le rôle de filtre», explique Aurélien avant de conclure. « Et même si l’expérience était très dense, j’en ressors enrichi. Cela m’a notamment confirmé que, pour créer une startup, l’essentiel est d’avoir une bonne équipe pour construire le projet. »

 

Découvrez le projet d’Aurélien : Seven

Découvrez le projet de Luc : Track

5 novembre 2014

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+