Challenge Talent For France :
une équipe de Master E-Business parmi les 14 finalistes

Challenge Talent For France :
une équipe de Master E-Business parmi les 14 finalistes
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

L’équipe du Bureau des Plaintes, composée de 5 étudiants en Master E-Business (double-diplôme Efrei Paris- EDC Paris Business School) est arrivée en finale du challenge international Talent for France organisé par Agorize et soutenue par le Programme French Tech Ambassadors.

En lice pour la finale de Talent for France

En se qualifiant parmi les 14 finalistes du Challenge Talent for France, l’équipe réalise une belle performance puisque 1 000 équipes issues de 82 pays ont participé à la compétition qui vise à promouvoir l’entrepreneuriat et à faire émerger des projets innovants dans l’une catégorie suivante :

  • Growth Hacking (activité marketing en vue de booster la croissance des start-up)
  • Management des Ressources Humaines
  • Développement International
  • Développement Produit

L’équipe, composée de Vincent Rousseau, Bara Rahman, Kévin Augusmat, Karim Negal et Paul Guillebert, s’est démarquée avec son projet de Growth Hacking « Le Bureau des Plaintes » pour MisterFly, site de vente de billets d’avion. Son idée disruptive et pleine d’humour a fait mouche.
Leur slogan ?

Pour la première fois en France, venez vous plaindre et gagnez de l’argent !

bureau-des-plaintes-4

Le concept du Bureau des plaintes

Les participants avaient pour consigne de soutenir par leurs projets une des 60 start-up sélectionnées pour le challenge. L’équipe de M1 Master E-Business a choisi MisterFly, site qui propose, à l’inverse des tendances acteurs dans le domaine, une recherche de billets d’avion simplifiée avec une expérience utilisateur plus claire et plus agréable et une réelle transparence (pas de frais cachés).

« Le Bureau des plaintes est en quelque sorte une sous identité de la marque MisterFly. Notre objectif est de capter les clients mécontents de la concurrence avec une promesse aussi unique qu’alléchante (-10% sur l’achat d’un billet sur MisterFly). Nous créons aussi un effet de précipitation en ouvrant régulièrement le site de façon éphémère.»  explique Vincent.

Un pitch scénarisé et très remarqué pour la finale

Lors de la finale jeudi 17 janvier 2019, les 14 équipes en lice ont pitché pendant 2min30 pour convaincre le jury composé uniquement de professionnels. L’équipe du Bureau des plaintes a réussi à captiver le public et à conquérir une salle de 600 personnes en proposant une mise en scène dynamique et ponctuée d’humour.

Nous savions que nous avions réussi, que nous avions rempli notre objectif : faire ressentir une émotion. L’applaudimètre a parlé en notre faveur. Dès que nous sommes sortis de scènes, plusieurs personnes nous ont interceptés pour parler du projet ou encore de notre façon de pitcher. » confie Vincent.

bureau-des-plaintes-3

Une préparation minutieuse

bureau-des-plaintes-2

En regardant notre pitch, on peut penser qu’on est très détendus, qu’on rigole un peu (face à un public captivé et qui en même temps, prend du plaisir à découvrir ce concept), mais pour arriver à cela, il y a énormément de boulot en amont. On a travaillé 6 jours en tout sur l’élaboration du pitch, entre brainstorming, répétitions, élagage du texte, précisions, motion design de la présentation, synchronisation des paroles avec les diapos. Bref… c’est après des heures et des heures de travail, que nous avons pu arriver à ce résultat : communiquer rapidement l’information tout en prenant du plaisir pendant le pitch. Le côté émotionnel est fondamental dans la façon d’aborder un pitch. Pas d’émotion, pas d’intérêt.
Nous tenons à remercier Mohammed KHOUITIR (MYSENSEICOACH) qui nous a mentorés et coachés durant ces nombreuses séances. Il a su créer une symbiose dans notre équipe, nous aiguiller sur les différents niveaux de communication d’un pitch, sur l’attitude à adopter. Au final, nous pensons que nous avons délivré la meilleure performance que nous puissions faire, il n’y avait rien à ajouter, et rien à retirer. » confie Vincent pour faire un petit clin d’oeil à Saint Exupéry.

 

Suite de l’aventure…

Au final, nous n’avons pas gagné, c’est un groupe d’indonésiens qui a remporté le premier prix. Ils ont beaucoup de mérite et nous les félicitons. Nous n’avons peut-être pas gagné le challenge Talent for France, mais nous avons conquis le public, de par notre idée, notre façon de pitcher. Nous savons aujourd’hui, qu’il y a quelque chose à creuser avec le Bureau des plaintes. Et croyez-moi, vous en entendrez bientôt reparler de façon beaucoup plus concrète …. 🙂

1 février 2019

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+