• Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

Nouveau ! Vous êtes intéressés par les actions humanitaires ? Désormais, en plus des missions avec l’association EAH – Efrei Aides Humanitaire – , vous pouvez réaliser un stage humanitaire en France ou à l’international avec Efrei Paris. Il vient tout juste d’être lancé.

 

 

« C’est pour répondre à la demande pertinente d’un élève » que Jean Soma, Responsable des stages du cycle Licence à Efrei Paris a mis en place un tout nouveau stage dans le cursus : le stage humanitaire. Il est optionnel et uniquement destiné aux étudiants de L3 et L’3. Il a une durée équivalente aux autres stages de cycle L, soit 140 heures. En ce qui concerne son évaluation, la procédure est identique à celle du stage commercial (grille d’évaluation, synthèse écrite, soutenance orale).

Ce stage doit s’effectuer prioritairement dans une structure associative ou une ONG mais il peut également être réalisé dans les domaines de la santé, de la citoyenneté, de l’environnement et de la solidarité. Si vous l’effectuez à l’international, un pays en voie de développement est fortement préconisé.

Il s’agit avant tout d’un projet de développement personnel et d’une immersion active ; de nombreuses compétences y sont développées :

  • L’adaptation à un nouvel environnement culturel, social, professionnel…
  • L’empathie et l’esprit de solidarité
  • La gestion de projet, la logistique, les ressources humaines…
  • La compréhension des enjeux humanitaires, sociaux, politiques et économiques
  • La culture humaniste

Pour s’engager dans une telle mission, aucun prérequis n’est nécessaire hormis à l’international où la maîtrise de l’anglais est indispensable.

« De l’humanitaire aux entreprises : un transfert de compétences capital »
Le témoignage de Jean Soma, Responsable des stages du cycle Licence

Aujourd’hui, plus qu’hier encore, les RH sont attentifs aux parcours associatifs et humanitaires des élèves-ingénieurs. Ils y voient immédiatement des compétences transférables dans leurs boîtes : au sein des équipes, qu’elles soient multiculturelles ou non, et au sein des projets en général. Ces étudiants sont plus souples dans les relations, plus pédagogues, plus à l’écoute, plus sensibles, ils font preuve d’empathie : c’est vrai en interne et d’autant plus vrai dans la relation client, notamment dans le métier du consultant, métier vers lequel se dirigent bien des ingénieurs diplômés Efrei. Les élèves qui ont développé ces compétences sont plus à même d’évoluer vers des postes fonctionnels, car leur culture générale est plus solide et ils sont indéniablement plus ouverts d’esprit. C’est un capital distinctif qu’ils peuvent « monnayer » sur le marché.

Alors, vous aussi, lancez-vous dans l’aventure de l’humanitaire !

21 octobre 2014

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+