Se réconcilier avec l’orthographe :
un engagement sans faute !

Se réconcilier avec l’orthographe :
un engagement sans faute !
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

L’Efrei, par le biais du département Culture et Communication, vient de signer un partenariat avec Projet Voltaire (entreprise Woonoz), service en ligne d’entraînement à l’orthographe, afin que ses étudiants puissent obtenir la certification éponyme. Le Certificat Voltaire est largement reconnu par les entreprises.

Aujourd’hui, en France, le constat sur l’orthographe malmenée par les élèves n’épargne aucune institution, du secondaire au supérieur. Les études le confirment chaque année et les entreprises s’en inquiètent toujours davantage. Fallait-il pour autant, dans le cadre d’un volume horaire dédié à la formation générale et préconisé par la Commission des titres d’ingénieur, revenir à l’ancienne dictée et prendre ainsi le risque de sacrifier, même partiellement, l’acquisition d’un capital social et culturel indispensable à l’ingénieur ?

Tous les élèves-ingénieurs de l’Efrei bénéficient, dans le cycle Licence (3 ans), de deux heures hebdomadaires de Culture et Communication, or ces modules semestriels sont d’abord dédiés à la méthodologie et à la maîtrise de l’expression en général afin de former des esprits rigoureux, des professionnels efficaces, capables d’analyser des problèmes relativement complexes, de synthétiser, de structurer et de formaliser des idées, bref de communiquer efficacement, y compris à l’oral. La grande variété des exercices à l’écrit comme à l’oral, de la classique dissertation en passant par le « Grand discours » (argumentation et rhétorique) ou encore la composition d’un magazine thématique conséquent, est alimentée par des thèmes forts, lesquels prennent appui sur l’étude d’ouvrages de référence, puisés principalement dans les sciences humaines.

Ici, la conjugaison de la culture, jusqu’à la culture d’entreprise, et de la communication est bien effective : ce positionnement pédagogique est en total accord avec les attentes des entreprises qui, chaque année, plébiscitent fortement les compétences communicationnelles de nos élèves-ingénieurs*.

 

Maîtrise de l’« orthographe professionnelle » : la Certification Voltaire

Le service en ligne d’entraînement à l’orthographe proposé par Projet Voltaire permettra non seulement de ne pas sacrifier cet apprentissage mais encore il permettra aux élèves-ingénieurs de consolider leur maîtrise de l’orthographe ou de se réconcilier avec elle de manière stimulante. Au-delà du respect de l’orthographe, la Certification Voltaire leur permettra également de faire valoir la maîtrise de la langue française écrite auprès de leurs futurs employeurs.

Dès la rentrée 2015, l’ensemble des nouveaux étudiants de l’Efrei seront automatiquement inscrits à Projet Voltaire, il s’agira pour eux de s’entraîner afin d’atteindre le niveau requis en « orthographe professionnelle ». Il en va ici d’une remise à niveau personnalisée, autrement dit qui s’adapte au niveau des élèves en fonction des objectifs à atteindre. Le Projet Voltaire préconise le score de 500/1000 pour ce niveau de maîtrise, par conséquent les étudiants qui atteindront ce score seront récompensés par une bonification de leur moyenne en Culture et Communication. Dans le cadre de ce partenariat, l’Efrei devient centre agréé et organisera elle-même les sessions de certification (épreuve de 3 heures).

 

Engagement fort du groupe Efrei

Le groupe Efrei se positionne donc clairement en matière de maîtrise de l’orthographe pour les élèves-ingénieurs qu’il forme. Si les élèves devront prendre en charge le coût, très avantageux du fait de notre partenariat, de l’inscription à l’épreuve obligatoire de certification, l’Efrei et l’Esigétel prendront en charge la totalité du coût réservé à l’entraînement et à l’organisation des sessions de certification.

A moyen terme, l’ambition du groupe Efrei est d’imposer à l’ensemble de ses élèves-ingénieurs l’obligation d’obtenir la certification Voltaire (« orthographe professionnelle », 600/1000), laquelle, à l’instar du TOEIC, conditionnera l’obtention du titre d’ingénieur diplômé Efrei ou Esigetel.

* Audit annuel réalisé par le service des stages auprès de l’ensemble des entreprises accueillant les stagiaires de l’Efrei (M1, stage technique et M2, stage ingénieur)

projet_voltaire_actulogo_tagcv_logo_hd

 

 

13 mai 2015

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+