4eSport qualifié pour les UEM - Efrei
4 eSport UEM
26 Avr 2021
Vie Associative
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

4eSport qualifié pour la phase UEM (University Esports Masters)

Suite à leur participation à la Grosse Ligue, où ils se sont hissés à la 2ème place nationale, les gamers de l’association Efrei 4eSport participeront à la phase qualificative européenne du tournoi universitaire de League Of Legends.

4eSport qualifié pour la phase UEM (University Esports Masters)

4 eSport UEMSuite à leur participation à la Grosse Ligue, où ils se sont hissés à la 2ème place nationale, les gamers de l’association Efrei 4eSport participeront à la phase qualificative européenne du tournoi universitaire de League Of Legends. La phase de poule aura lieu durant tout le week-end les 1er et 2 mai.

Dans le groupe D, 4eSport affrontera l’Espagne (UPV Stingrays), la Pologne (Lions PG), la Turquie (Bahçeşehir Esports Red Dragons) et les Pays-Bas (Esports Team Twent) en aller-retour chacun. Les 2 premiers de la poule seront qualifiés d’office pour la suite de la compétition (juillet). Un repêchage restera possible pour une 3ème équipe.

La meilleure équipe des UEM participera aux ICC (International College Cup), regroupant les meilleures équipes mondiales de League Of Legends.

4eSport porte les couleurs françaises de l’eSport

4eSport va donner le maximum aux UEM et compte aussi sur ses supporters pour l’accompagner dans cet effort. Face à l’équipe Efrei, les concurrents ont bien souvent des équipes plus développées en nombre, avec plus de moyens en temps ou en investissement humain.

Arrivant dans la compétition comme outsider, 4eSport va se confronter à l’élite universitaire européenne de League of Legend. Les 5 gamers restent enthousiastes et Matéo, leur responsable en témoigne : « Nous sommes très heureux d’accéder à ce niveau de compétition. À ce stade, 4eSport représente (à son niveau) l’eSport universitaire français. En comparaison avec d’autres universités, à Efrei nous avons une approche d’amateurs étudiants. Cela reste très instructif et fédérateur pour l’associations comme pour l’école. Dans l’équipe, nous avons 3 M1, 1 L3 new et 1 L3 alternance. L’eSport permet à ces profils de se rencontrer et d’échanger. »

Un bootcamp pour se préparer et s’entraîner en équipe

4 eSport UEMCe type de compétition et le haut niveau requis impose à tous les participants une réelle approche sportive. La préparation, l’esprit d’équipe, la communication et le mental font généralement la différence.

Afin de se confronter aux autres équipes européennes en mettant toutes les chances de leur côté, 5 joueurs (Pocat, gros Poisson, Nemesis, Coboli et Goop), leur coach et leur responsable Matéo ont profité du mois d’avril pour s’entraîner en vase clos.

Un bootcamp immersif a ainsi permis à l’équipe, durant une semaine complète, de s’entraîner et de générer des automatismes qui peuvent faire la différence une fois dans la compétition. À ce niveau de jeu, une équipe qui n’est pas soudée est, de fait, moins performante que les autres.

2ème participation de 4eSport à l’UEM

Pour rappel, il y a deux ans 4eSport était également qualifié à l’UEM, avait passé les poules et participé à la phase finale à Madrid. Retour en images sur cette précédente édition.

« Lors de notre dernière participation, nous avions peut-être sous-estimé le facteur « équipe » explique Matéo Dommiguez. Pour cette seconde participation, avec nos moyens limités, nous avons mis tout en œuvre pour créer une réelle dynamique de groupe. Nous sommes donc plus préparés… mais restons humbles. En effet, en face, les équipes en présence font preuve d’un vrai professionnalisme. A 4eSport, c’est le fun, par la performance. »

L’eSport, bien plus qu’un simple jeu vidéo

4 eSport UEM

Depuis les 10 dernières années, l’univers du gaming s’est grandement complexifié. D’une part, les jeux eux-mêmes font appel à des compétences alliant technicité, stratégie, réflexe ou esprit d’équipe. A cela s’ajoute – dans l’eSport notamment – le rôle prépondérant de la préparation mentale et les compétences clés en communication, gestion d’équipe ou capacité à gérer le stress.

Ainsi, rappelons-le, l’eSport s’apparente aujourd’hui plus aux sports qu’au gaming comme en témoigne l’essor de la discipline durant la Covid ; les ponts évidents entre sport et eSport (dans le cadre de la F1, du foot, par exemple) ; ou la création récente de la fédération française d’eSport, France Esports.

Dans League Of Legends, à l’instar d’une équipe de sport, chaque joueur a son propre rôle :

  • Le midlaner (Nemesis à 4eSport) est spécialisé dans les dégâts magiques au milieu de la carte,
  • Le toplaner (Pocat à 4eSport) est le défenseur de l’équipe, situé en ligne de front, il prend les coups pour l’ensemble de l’équipe et la protège,
  • Le super-attaquant ou ADC pour Attack Damage Carry (Goop à 4eSport) est la source de dégâts physiques la plus forte, il emploie la voie du bas sur la carte,
  • Le support (Coboli à 4eSport) doit protéger à n’importe quel prix l’ADC et l’accompagne sur la voie basse de la carte,
  • Le jungle (Gros Poisson à 4eSport) va arpenter la moitié de la map et pouvoir aider ses coéquipiers à générer des situations de supériorité numérique pour prendre l’avantage.

Tu veux en apprendre plus sur le fonctionnement même de League of Legends, 2 vidéos par League of Legends – France à regarder afin de te préparer aux streams de l’UEM :

Retrouve et encourage 4eSport sur les réseaux sociaux :

Pour suivre les streams de l’UEM :