Jarriquez : un drone autonome pour une cartographie 3D de précision

Le drone Jarriquez, projet réalisé par 5 étudiants de l’école d’ingénieur Efrei, est sélectionné pour Innovation Day 2016, l’événement qui prime les meilleurs projets réalisés par des élèves-ingénieurs de M1 à l’Efrei.

L’équipe Jarriquez est composée de 5 étudiants issus de 3 Majeures différentes :

Les 5 élèves férus de nouvelles technologies s’investissent également au sein de 2 associations technologiques du groupe Efrei :

  • ICE EFREI qui centre ses activités sur le développement informatique dans les nouvelles technologies (réalité virtuelle, drone …)
  • EFREI 3D qui réunit les passionnés de modélisation et d’impression 3D.

 

Un drone pour cartographier avec précision et en 3D

Jarriquez est un drone d’exploration totalement autonome, capable d’effectuer des relevés cartographiques, sans contraintes de luminosité, dans des zones hostiles ou inaccessibles pour l’homme. Lors de ses missions, il peut également modéliser en temps réel sur trois dimensions et établir des plans 3D de haute qualité qui pourront être utilisés pour des simulations.

Le drone pourra donc servir à :

  • explorer l’architecture de bâtiments, ponts, barrages, tunnels, égouts… afin de prévoir de travaux futurs…
  • opérer une reconnaissance d’un terrain accidenté ou sinistré afin de permettre aux forces de secours de préparer plus facilement un plan d’actions.
  • cartographier des sites historiques

equipe-jarriquez-p
L’équipe Jarriquez

Focus technique

L’équipe a construit son propre drone quadricoptère qu’elle a d’abord modélisé en 3D avant de le monter. Certaines pièces spécifiques ont même été imprimées en 3D.

Le drone a la capacité de porter plus de 1 kilogramme de charge utile. Le drone embarque les systèmes nécessaires à son vol (châssis, contrôleur de vol, moteurs, hélices …) mais aussi un ordinateur, un module de communication de radio ainsi qu’un laser qui permet d’obtenir une grande précision pour la cartographie en 3D.

A l’aide du modèle en trois dimensions du laser et de différents capteurs, le drone se repère dans l’espace et s’y déplace de manière autonome. L’ordinateur embarqué calcule en temps réel le chemin le plus adapté pour compléter la cartographie.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
13/04/2016