Etienne PERNOT, Directeur de l'Efrei Research Lab - Efrei

Ce module a été développé afin de rendre le site Efrei accessible au plus grand nombre.

Si malgré notre vigilance, vous rencontriez le moindre problème d’accessibilité sur notre site, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse site-groupe@efrei.fr ou par téléphone au +33 188 289 000.

Etienne PERNOT

Directeur Recherche & Valorisation

Etienne PERNOT

Directeur Recherche & Valorisation

Biographie

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Votre poste au sein d’Efrei ?

« J’ai 59 ans, je suis Directeur Recherche et Valorisation, membre de l’équipe de direction d’Efrei. Je suis passé par Polytechnique, Télécom Paris, un Master en astrophysique, un doctorat en Mathématiques appliquées, 7 ans de recherche, puis une carrière en entreprise où j’ai été directeur de Business Unit. Je dirais que mon poste favori est celui de Product Manager, le seul qui a la vision globale dans l’entreprise, qui comprend de bout en bout, du client au produit, de la vente à la technique. »

Qu’enseignez-vous aux étudiants Efrei ? Pour quel programme ?

« Actuellement, je ne donne que 2 jours d’enseignement en Master 2 sur le management. C’est hors du domaine de la recherche, mais je veux transmettre aux élèves ma connaissance du business et de l’entreprise. »

Comment votre parcours vous a-t-il amené à être enseignant-chercheur à Efrei ?

« J’apporte à Efrei une double compétence : mon passé de chercheur en Intelligence Artificielle et mon passé de directeur de Business Unit en entreprise. »

Quel est votre rôle au sein de l’équipe de recherche ?

« J’ai pour mission d’aider les élèves, les former par la recherche et les former à la recherche, aider les chercheurs à réaliser leur travaux de recherche dans les meilleures conditions, aider l’école à développer son Laboratoire de Recherche pour qu’il reste en pointe dans son domaine au niveau national et international. »

Pouvez-vous nous présenter brièvement vos travaux de recherche et nous les expliquer ?

« Je ne fais pas de recherche moi-même, mais, de par mon passé dans l’industrie, il y a deux domaines qui m’intéressent tout particulièrement car indispensables, selon moi, pour appliquer les travaux de recherche au monde industriel :

  • la digitalisation de la connaissance humaine, permettant alors la coopération avec le Machine Learning
  • l’Intelligence Artificielle « de confiance » : comment l’IA peut être expliquée, qualifiée, validée, certifiée.

Ces riches domaines sont étudiés par certains chercheurs du Laboratoire de Recherche d’Efrei. »

Quel a été le projet le plus enrichissant pour vous et pourquoi ?

« Ce fut le moment où mes travaux de recherche ont finalement commencé à être utilisés dans le monde « réel » de l’entreprise.  On ne se rend pas compte, mais finalement de la  recherche à la réalisation opérationnelle, le chemin est très long et difficile. Cela ne minimise pas du tout l’importance de la recherche, mais comme dans le végétal, il faut une graine pour commencer, mais ensuite il faut du temps entre la graine et l’arbre ! »

Quels sont les aspects de votre métier qui vous passionnent le plus ?

« Allier la recherche et l’enseignement. On peut faire de la recherche sans enseigner. On peut enseigner sans faire de la recherche. La fusion des deux me passionne. »

Pourquoi la recherche est importante dans le numérique ?

« C’est un monde qui évolue si vite, qu’on peut être vite dépassé. La recherche Efrei nous force à être toujours au top de la technique et de la technologie. »

Les étudiants sont-ils intégrés à la recherche au sein du campus ?

« Les étudiants, sans totalement s’en rendre compte, sont très souvent en contact avec la recherche, car nombre d’enseignants sont des enseignants-chercheurs, leur infusant, parfois à leur insu, cette mentalité « recherche ».

Les stages de Master 1 et 2 sont l’occasion pour certains d’entre eux de travailler sur un vrai sujet de recherche, et d’apporter leur contribution à l’édifice.

De nombreux projets sont aussi des projets de recherche.

Enfin, le « Parcours Recherche » est particulièrement intéressant : il permet aux étudiants qui le désirent de s’initier très tôt à la recherche en travaillant sur un vrai domaine de recherche encadré par un chercheur d’Efrei. »

Pour un étudiant souhaitant s’orienter vers ce domaine, quels conseils lui donneriez-vous ? Quelles compétences clés lui conseilleriez-vous de développer ?

« En choisissant de faire de la recherche, on ne fait pas vœux de faire de la recherche toute sa vie ! Il est tout à fait possible de faire de la recherche pendant quelques années puis d’évoluer en entreprise. J’en suis le témoignage. Évidemment, plus le sujet de sa recherche a des applications industrielles directes, plus c’est simple de passer de la recherche à l’industrie.  

Mais on peut tout aussi bien rester toute sa vie dans la recherche, d’autant que le métier de chercheur « sénior » peut couvrir, si on le désire, beaucoup d’autres métiers liés à l’encadrement, à l’enseignement, au management,…

Et il n’est pas nécessaire d’être Einstein pour se lancer dans la recherche. Faire un doctorat demande la volonté d’approfondir vraiment un sujet, demande de la constance pendant ces 3 ans, et démontre une capacité à clore et conclure son sujet au bout de cette période.

Je pense que c’est pour cela que, dans l’industrie, le Doctorat est selon moi le meilleur diplôme, le seul ayant une reconnaissance mondiale et une image forte. Ces 3 années de thèse enrichissent et façonnent toute la vie professionnelle. »

Un dernier mot ?

« J’invite les étudiants intéressés (vraiment, potentiellement, partiellement, éventuellement ou même faiblement…) par la recherche à me contacter pour en parler. Ça sera toujours un plaisir d’échanger. »

Photo Etienne Pernot

Directeur de l'Efrei Research Lab