Majeure
Energies Nouvelles & Smartgrids

La Majeure Énergies Nouvelles & Smartgrids forme des ingénieurs dotés de compétences en informatique, systèmes embarqués et énergie afin de répondre aux enjeux climatiques et aux directives de la commission européenne ainsi qu’aux besoins croissants du marché sur cette expertise.

Majeure
Energies Nouvelles & Smartgrids

La Majeure Énergies Nouvelles & Smartgrids forme des ingénieurs dotés de compétences en informatique, systèmes embarqués et énergie afin de répondre aux enjeux climatiques et aux directives de la commission européenne ainsi qu’aux besoins croissants du marché sur cette expertise.

Mon Parcours

Je travaille actuellement dans le conseil SI, je suis spécialisé dans le secteur de l’Energie et des Smartgrids. Ce secteur est aujourd’hui en pleine transformation pour répondre aux enjeux de demain qui consisteront à maitriser la demande en énergie pour consommer de manière plus efficiente et éviter les pics de soutirage sur les réseaux ; à intégrer massivement des sources de production renouvelable (EnR), généralement décentralisées et intermittentes ; à accompagner l’émergence de nouveaux usages : véhicules électriques, smart home, autoconsommation, …

J’ai intégré Efrei Paris directement après un bac S. En fin de L3, j’ai commencé à réfléchir sérieusement à ce que je voulais faire dans la vie. Je trouvais l’informatique intéressant mais j’étais tout aussi intéressé par la Physique (oui, je faisais partie des quelques étudiants qui appréciaient les cours de thermodynamique !).

En cycle M, je devais choisir une majeure et un secteur. Pour le secteur, le choix était simple : l’énergie était clairement ce qui m’attirait le plus.

Pour la majeure en revanche, le choix était plus délicat car je n’avais pas d’avis tranché. J’ai alors cherché ce qui pouvait allier Energie et Informatique. C’est lors de mes recherches que j’ai découvert le vaste sujet des Smartgrids.

Les +

selon moi

hexacone-icone-formation_Plan de travail 1

Ouverture sur le monde

hexacone-ic

Parcours professionnalisant

hexacone-icone-formation_Plan de t

Apprentissage de l'humilité

hexacone-icone-formatio

Adaptabilité

hexacone-icone-formation_Plan de travail 1 (

Travail d'équipe

hexacone-icone-formation_Plan de travail 1 (00000002)

Apprentissage de savoir-faire et de savoir-être

Les +

de la pédagogie

La formation Efrei Paris, bien qu’évidemment centrée sur l’apprentissage des métiers de l’informatique, permet de s’éveiller à une palette de discipline assez large. Droit, comptabilité, communication, management de projet, etc. sont autant de modules qui permettent d’acquérir l’ouverture d’esprit nécessaire à la compréhension du monde de l’entreprise.
Chaque cours prend en compte dans son modèle d’évaluation la réalisation d’un projet en équipe : rédaction d’une étude sur un sujet donné, présentation orale, développement d’une petite application, etc.

Double-diplôme

Pour compléter ma formation, j’ai choisi d’effectuer un parcours double-diplômant en partenariat avec Grenoble Ecole de Management (GEM) : le mastère spécialisé « Management et Marketing de l’Energie ». Ce mastère, réalisé en alternance, m’a permis de me spécialiser sur le secteur de l’Energie et de développer mes compétences en management. Ce diplôme apporte une réelle vision transverse du monde de l’Energie, très utile une fois arrivé sur le marché du travail. Il permet également d’apprendre à travailler avec des étudiants issus de formations autres qu’ingénieur/scientifique.
En parallèle, j’ai réalisé mon alternance chez Alstom Grid en tant qu’apprenti Project Manager. Une expérience riche tant sur le plan humain que professionnel. J’ai pu y mettre en pratique tous les savoir-faire de base de la gestion de projet et m’impliquer sur des thématiques Energie et Smartgrid.

Mes PROJETS

Le fait d’être régulièrement amené à travailler en équipe sur différents projets est vraiment un plus de la formation. Développer ou rédiger un rapport dans son coin est une chose, produire un livrable en équipe en est une autre : travailler à plusieurs, cela s’apprend, et ce n’est pas toujours facile ! Il faut être capable de s’adapter au rythme, aux méthodes et aux schémas de pensées de chacun.

Pour ma part, le projet le plus emblématique fut le « Projet Innovation» (projet à 8 étudiants) réalisé en M1. Le projet portait sur le développement d’un outil de CRM pour un groupement d’ONG dont le responsable était le président de la Ligue contre le Cancer 92. Ce projet m’a permis de m’initier aux problématiques concrètes de la gestion de projet.

Mon Expérience

à l'international

La première expérience internationale significative se déroule dès la troisième année lorsque les étudiants partent pour un semestre d’échange dans une université partenaire. Pour ma part, très attirée par la culture britannique, j’ai décidé de partir au Royaume-Uni, au sein de l’université du Staffordshire. Cette expérience a été très enrichissante, tant académiquement que personnellement. En effet, on est confronté à des standards académiques différents de la norme française, ce qui représente à la fois un défi et une opportunité. C’est également une formidable chance d’évoluer sur le plan personnel.

Mon expérience

associative

Je me suis surtout impliqué dans l’association Yé Mistikrik ?, l’association de théâtre d’Efrei Paris. J’ai d’abord été simple comédien en herbe, puis trésorier et vice-président. Durant mes années d’étude, j’ai joué et participé à la mise en scène de 3 pièces : Le chapeau de Paille d’Italie (Eugene Labiche) – 2010 ; Un fil à la patte (Georges Feydeau) – 2011 ; Adultères (Woody Allen) – 2012. Faire partie d’une troupe de théâtre amateur et participer à son animation fut une aventure riche et plaisante. L’association permettait de créer du lien entre les différentes promotions de l’école et octroyait à ses membres à minima une dose de fou rire et de bonne humeur par semaine.

DIPLÔMES

& DÉBOUCHÉS

Pour rendre les réseaux plus intelligents, les énergéticiens ont besoin d’intégrer les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) dans leurs métiers. En effet, pour maîtriser la demande en énergie, il faut : Mesurer ce qui se passe sur les différentes mailles réseaux ; Analyser la grande quantité de données collectées ; Automatiser les organes stratégiques du système électrique. De ce fait, la demande en compétence IoT (Internet of Things) et Big Data explose dans cette filière.

Mon insertion professionnelle

Actuellement, je suis en mission chez Enedis au sein du département Innovation de la DSI. Je travaille en tant qu’AMOA sur des applications utilisées dans le cadre de démonstrateurs Smartgrids. J’accompagne les acteurs métiers dans la définition de leurs besoins et participe à la conception des solutions SI y répondant. Je suis donc un « traducteur » faisant le pont entre le monde de l’énergie et le monde de l’informatique. J’aime ce rôle car il me permet d’apprendre sur les deux tableaux : j’acquiers des savoir-faire en conception et gestion de projet informatique, et améliore mes connaissances sur les métiers de l’Energie. De plus, travaillant sur des fonctionnalités novatrices et expérimentales, je peux vraiment être force de proposition pour aider mes interlocuteurs à inventer leur métier de demain.