• Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+
 
 
Dans son supplément du 4 octobre 2010, le Parisien consacre un article aux Ecoles d’Ingénieurs qui adaptent leurs enseignements et cursus aux nouveaux besoins de l’entreprise.

L’Efrei, à l’instar de l’Ecole des Mines de Douai et de Supélec, y est mentionnée pour sa volonté de former des ingénieurs immédiatement opérationnels et pour ses matières d’ouverturequ’elle propose dans son cursus.

 
En effet, afin d’immerger les étudiants dans un univers professionnalisant, l’Efrei privilégie une pédagogie par projets et cas réels d’entreprise.

En outre, l’Efrei insiste sur la dimension humaine et internationale de sa formation afin d’apporter une véritable ouverture d’esprit aux futurs ingénieurs, qualité très recherchée par les entreprises : séminaire  « Le management au risque de l’Humanisme », séjours d’immersion académique obligatoires à l’international, programmes d’échanges internationaux… Au total, la formation générale de l’ingénieur couvre 30% du cursus.

Les différentes enquêtes menées auprès des recruteurs et responsables RH attestent que les ingénieurs Efrei sont parmi les plus recherchés dans le domaine des TIC :

  • Dans le dossier consacré au recrutement en Ile-de-France du 16/09/2010, 01Informatique classe l’Efrei parmi les 13 meilleures écoles d’ingénieurs en Ile-de-France.
  • Dans Capital de mars 2010, l’Efrei est classée en tête des meilleures formations pour son taux record de placement en entreprise.

 

 

Consultez l’article :

7 octobre 2010

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+