• Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

Communiqué du 12/2007

Depuis longtemps, l’Efrei cultive des relations privilégiées avec les entreprises : nombreuses interventions d’experts dans le cursus, journée professionnelle (recrutement des stagiaires, simulation d’entretien de recrutement, conférence sur les métiers).

Au-delà des partenariats académiques historiques (Microsoft, Cisco), l’Efrei vient de signer plusieurs partenariats avec des entreprises de référence dans le secteur des technologies de l’information. Ainsi, Astek Global Finance – acteur des métiers de la Banque et de l’Assurance – parraine la filière Informatique et Finance ; Sopra Goup – acteur majeur du Conseil et des Services informatiques en Europe – parraine la filière Ingénierie Logicielle ; la Société Générale parraine la filière Systèmes d’Information et SAS – premier éditeur mondial d’informatique décisionnelle – vient compléter ces liens du côté des partenariats académiques.

Ces parrainages permettent aux élèves-ingénieurs non seulement de bénéficier de nombreuses interventions d’experts qui, au-delà des cours dispensés, assurent le suivi des projets conséquents qu’ils alimentent mais encore permettent d’obtenir des bourses allant de 1500 à 3000 euros. Il est clair que la pénurie des ingénieurs, notamment dans le secteur des technologies de l’information, accélère le phénomène des partenariats en ce sens que les entreprises veulent capter les élèves de leurs écoles cibles, vivier de compétences et de talents, en priorité. Aussi, ces partenariats constituent des bases avancées en vue d’une présélection des stagiaires, voire le pré-recrutement systématique des élèves en dernière année.

Alors que le 21 novembre, lors de la Journée Professionnelle – Campus Day-, 55 entreprises (BNP Paribas, Caisse des Dépôts, Renault, SNCF, Thales Group, Unilog, Altran, Accenture, Cisco, Marine Nationale, la Banque Postale, AXA Tech, Cap Gemini, Alten, Orange Business Services, T-Systems…) ont occupé le campus de l’Efrei dans le but de « chasser » des stagiaires, le 22 novembre était dédié à la Société Générale qui proposait la formule 1 jour-1 CDI aux élèves de dernière année et, le 26 novembre, le groupe Devoteam accueillait les finalistes du Devoteam Poker Tour issus de l’INT, de l’Epita, de Telecom Paris et de l’Efrei. A l’évidence, les élèves ingénieurs en informatique sont fortement sollicités et les entreprises rivalisent en événements capables de les rendre visibles et attractives.

Dans une enquête destinée aux chargés du recrutement (55 entreprises, Journée Professionnelle), il apparaît que la formation scientifique et technologique dispensée à l’Efrei, doublée d’une solide connaissance de l’entreprise, de 16 mois de stages – y compris à l’international – et de l’implication des élèves dans les associations, notamment dans la junior-entreprise, séduit résolument les recruteurs. A tel point que la Société Générale – fait exceptionnel – a revalorisé le diplôme « ingénieur « Efrei » en classant l’école non plus dans le groupe 3 des écoles d’ingénieurs mais dans le groupe 2, parmi les écoles Centrale et des Mines.

21 octobre 2009

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+