• Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+

 

Communiqué du 02/ 2006

Nicole Ameline, ancienne ministre de la Parité et de l’Egalité et sept femmes ingénieurs – dont la Présidente d’Intel France, Bernadette Andrietti, Marie-Hélène Therre, Vice-présidente de l’Association Française des Femmes Ingénieurs, Rola Nevoux, Directrice SCE chez France Télécom. et 4 anciennes élèves ingénieurs de l’Efrei : Lydie Colin, ingénieur commercial chez Thalès ; Jennifer gerlier-Renonciat, consultant senior chez AXA ; Estelle Dubois-Vignal, Entreprise JMCA Invest ; Annaïg Delaplanche, consultant junior Ness Consulting (groupe Altran) – ont débattu, pendant près de 3 heures, autour de la problématique : « Etre ingénieur, être femme : où en est l’entreprise ? »

Selon Nicole Ameline, il est temps de s’attaquer aux stéréotypes propagés par la philosophie manichéenne d’un Rousseau ou par le Code Napoléon, stéréotypes encore tenaces dans le rayon des jouets, alors que les femmes, partout dans le monde, constituent la force de production la plus importante et, paradoxalement, sont encore victimes de bien des maux. Pour cela, il faut impérativement faire bouger les mentalités. Oui, les filles peuvent s’engager sur le terrain des sciences et des technologies, y compris l’informatique : elles en sont la preuve vivante. Oui, les filles peuvent aussi être d’excellentes ingénieurs et assumer de hautes responsabilités, y compris lorsqu’elles sont mères : elles l’ont prouvé ! Mais les femmes doivent également oser s’affirmer, sortir de la résignation, faire valoir leurs compétences et leurs droits.

L’auditoire, conquis, a soutenu avec enthousiasme la table ronde. Ce qui a inspiré à Mme la ministre, aujourd’hui ambassadrice en mission chargée des questions sociales et de la parité dans les relations internationales, cette conclusion : « Je voudrais former un vœu : que la France vous ressemble, soit synonyme de diversité, d’égalité, de progrès démocratique, parce que vous êtes au cœur des technologies de l’information et que les technologies de l’information sont, aujourd’hui, le cœur du monde ».

22 octobre 2009

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+