• Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+
 

Après avoir équipé, en 2009-2010, 4 Institutions de MicroFinance (IMFs) au Bénin et dans le but de relancer l’activité du pôle MicroFinance de l’association EFFI, Arnaud Bouchard et Claude Ramanoudjame, respectivement Trésorier et Président 2010-2011 de EFFI, ont mené une mission d’audit MicroFinance (MF) au Bénin entre le 4 et le 13 juin 2010, plus précisément à  Cotonou et à Porto-Novo.

C’est l’occasion de revenir sur les objectifs d’EFFI en matière de MicroFinance, notamment au Bénin, et de constater que leur mission a permis de renforcer les liens avec PlaNet Finance, ONG internationale – fondée en 1997 par l’illustre Jacques Attali et un ingénieur Efrei, Arnaud Ventura [Promo 1996], dont la mission est de lutter contre la pauvreté par le développement de la microfinance.

Pour la petite histoire…

A cette époque et grâce au projet NGO-NET de Arnaud Ventura, une ONG ayant pour objet d’utiliser Internet et les NTIC pour renforcer les capacités des ONG dans différents secteurs (santé, éducation, microfinance, etc.), Jacques Attali propose à Arnaud Ventura de définir le premier Business Plan de PlaNet Bank et les services de l’organisation. Dès mai 1998, un programme pilote est mis en place en Afrique de l’Est sous la conduite d’Arnaud Ventura.

Plus de dix ans ont passé et les élèves ingénieurs de l’Efrei sont toujours impliqués dans la lutte pour réduire la pauvreté et la fracture numértique, ici dans le cadre du développement des Institutions de MicroFinance au Bénin.

Effi

EFFI en audit à l’IMF ADILE à Porto-Novo (capitale administrative du Bénin), équipée en avril 2009.

La récente mission d’EFFI au Bénin avait 5 objectifs :

  •     Reprendre contact avec les partenaires sur place
  •     Suivre les évolutions des IMFs équipées
  •     Recueillir les besoins pour le développement d’un logiciel pour les IMFs
  •     Cibler les IMFs à équiper en 2011
  •     Observer la pertinence d’une implantation de Kalanso (projet logiciel intranet/SI d’EAH, Efrei Aides Humanitaires)

Partenariat avec PlaNet Finance : programme MicroAssurance Santé (MAS)

PlaNet Finance travaille actuellement dans le cadre d’un nouveau programme Microassurance Santé (MAS). Il s’agit d’utiliser les IMFs comme vecteurs pour que les travailleurs du secteur informel puissent jouir d’une mutuelle et d’une sécurité sociale. L’idée est : « je prends un microcrédit et je m’assure en même temps ».

Le secteur informel, autrement dit l’ensemble des activités économiques qui se réalisent en marge de la législation pénale, sociale et fiscale et qui échappent à la Comptabilité Nationale, est très présent en Afrique. Il fonctionne à la vue de tous et les Etats sont ambigus à son sujet : ils ne peuvent pas le reconnaitre mais, en même temps, sont forcés d’accepter son existence.

Des centaines d’IMFs existent au Bénin et offrent des services financiers à près de 850.000 personnes. C’est leur omniprésence qui les a sélectionnés pour le programme MAS. PlaNet Finance a conclu un partenariat avec l’association Djidjoho (signifiant prospérité) qui est un regroupement d’une quinzaine d’IMFs se trouvant parfois dans des zones assez reculées.

Pour optimiser l’impact de ce projet, les IMFs ont besoin d’être équipées d’ordinateurs (pour gagner en fiabilité, rapidité et transparence). EFFI interviendra à ce niveau : l’association fournira des ordinateurs et d’autres outils informatiques dont PlaNet Finance et Dhidjoho auront besoin. PlaNet Finance se chargera de la réception du matériel au Bénin (frais de dédouanement), de son stockage et de son acheminement jusqu’aux IMFs ciblés.

Effi

De gauche à droite : Claude Ramanoudjame  (EFFI), Mme Clémence Aidara (Directrice régionale Afrique de l’Ouest PlaNet Finance), M. Nicaise Tossou (Coordonnateur National PlaNet Finance), deux employés de PlaNet Finance, M. Nazaire Gbaguidi (Coordonnateur Djidjoho) et Arnaud Bouchard (EFFI).

Les futures missions d’audit et de convoi

Suite à ce nouveau partenariat, il parait judicieux d’envoyer une mission par an au Bénin contre deux actuellement, car PlaNet Finance de Djidjoho prend en charge une grande partie du travail à effectuer sur place. Les futures missions auront donc pour objectifs de :

  • Former les employées des IMFs à l’utilisation de l’outil informatique
  • Mettre en place des indicateurs qui permettront de suivre l’impact du projet (par exemple les évolutions du nombre de clients, du temps de traitement de chaque dossier, du budget géré, du nombre de microcrédits accordés, etc). Les résultats seront récupérés d’une année à l’autre.

Objectifs à court terme

PlaNet Finance souhaiterait pouvoir récupérer 30 machines au mois de Septembre ou octobre 2010. Le prochain convoi n’étant prévu que pour Avril 2011 et le pôle MF ayant été en stand-by durant l’exercice 2009-2010, nous devons trouver rapidement une solution. Or, l’Efrei change actuellement une partie de son matériel : nous pourrions ainsi récupérer une partie de l’ancien équipement et satisfaire les besoins de PlaNet Finance.

Développement logiciel pour les IMFs en Projet méthodologique-Master 1

Après consultation avec PlaNet Finance, il a été convenu qu’il serait pertinent de développer un logiciel visant les petites IMFs (équipées de moins de 10 ordinateurs).

Ce logiciel devra répondre d’une part au double volet CREDIT / EPARGNE et ainsi permettre de suivre les clients, établir des échéanciers, etc. Il pourra également contenir une fonctionnalité Business Intelligence à travers des reportings automatiques par exemple, ou encore en présentant des tableaux de bords. Ce retour d’informations peut se révéler très important et même stratégique pour les regroupements d’IMFs comme Djidjoho ou le Consortium Alafia. EFFI devra proposer ce projet à l’Efrei pour pouvoir développer ce logiciel dans le cadre de la formation académique, plus précisément dans le cadre du Projet méthodologie qui rassemble 8 étudiants en Master1.

Implantation de Kalanso : programme « transparence financière »

PlaNet Finance met actuellement en place un projet appelé « transparence financière » entre 4 pays de l’Afrique de l’Ouest, dont le Bénin, et recherche pour cela un système d’information. Les besoins exprimés sont pour l’instant : des échanges de mails, de chiffres (tableaux excels), de publications, de ratings mais également la tenue de blogs. Kalanso, projet logiciel d’Efrei Aides Humanitaires en cours de développement, semble répondre clairement à ces besoins. L’un des avantages pour PlaNet Finance serait de pouvoir s’équiper gratuitement.

21 juin 2010

Partager cet article

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Google+