Zoom sur… Les candidats au BDE 2014-2015

 

Vincent Motte : « Retrouver la ferveur du passé »

A 20 ans, Vincent est en L3. Il est déjà investi dans la vie associative de l’Efrei. Qui plus est, le jeune homme a toujours souhaité s’investir dans un projet de plus grande envergure pour contribuer au mieux vivre de chacun sur le campus. Pour lui, c’était le bon moment, la bonne année pour se lancer. 

Pourquoi as-tu présenté ta candidature au BDE ? 

A mon retour de voyage d’immersion en Angleterre en novembre dernier, de nombreux étudiants sont venus me proposer de créer une liste. Cela m’a donné envie de concrétiser cette envie que j’avais depuis mon arrivée à l’Efrei. Cela me semblait enfin réalisable d’autant plus que nous étions déjà un groupe de cinq personnes. Ensemble, nous avions déjà monté plusieurs projets mais surtout, nous savions plus ou moins comment gérer un BDE, étant très impliqués avec R-Heaven. Le temps passant, d’autres étudiants motivés ont rejoint l’aventure. Depuis, une bonne cohésion de groupe s’est créée. 

Selon toi, qu’est-ce qu’un BDE ?

Le BDE favorise les relations entre les associations et, plus largement, entre les étudiants. Il permet d’inciter les étudiants à s’impliquer davantage dans le milieu associatif et dans les projets du campus. 

Si tu es élu, quels projets souhaites-tu concrétiser ?

Le challenge va être de travailler aux côtés de l’Esigetel, la nouveauté cette année !  Nous aimerions donc terminer la rénovation de la cafétéria en installant du mobilier, des rangements pour les outils de nettoyage et créer une aération. A terme, il s’agit de redonner vie à cet endroit très apprécié des étudiants et de créer un lieu chaleureux, confortable et à nouveau ouvert à tous.

Nous voulons également revoir la trésorerie du BDE, simplifier le paiement des impressions à la photocopieuse et bien sûr organiser des évènements et des soirées communes pour nous amuser ensemble. 

Comment s’est passée la préparation de la campagne ?

Plutôt bien, mais le rythme était très soutenu. Il a fallu trouver une identité à notre liste, monter un dossier pour instaurer des partenariats avec des entreprises et rassembler des fonds. Puis, il y a eu le choix des activités de la campagne, des repas, des animations ou encore la réalisation d’une vidéo. C’était très motivant et l’ambiance entre nous était top ! Maintenant, notre objectif c’est de nous faire apprécier des étudiants avec qui nous voulons créer un lien particulier.  

Un mot aux électeurs… ?  

Avec mon équipe, nous voulons que vous vous sentiez bien sur le campus. Nous allons redorer l’image du BDE pour, ensemble, améliorer notre quotidien et passer du bon temps entre étudiants de l’Efrei et de l’Esigetel. 

 

 

Pamela Kenmoe : « Quand j’ai une idée en tête, tout devient possible »

Pamela

Pamela, 20 ans, est étudiante en L2 à l’Esigetel. Dans cette campagne, elle représente la gente féminine et comment ! Son univers tout entier gravite autour de l’associatif. Mais aujourd’hui, elle veut encore aller plus loin et bouleverser les codes de tout un campus pour un meilleur quotidien.  

Pourquoi as-tu présenté ta candidature au BDE ? 

Je suis très impliquée dans le milieu associatif, que ce soit à l’école ou à l’extérieur. Je préside le club de danse de l’Esigetel et le club manga. En-dehors, j’enseigne la zumba et je donne des cours de soutien scolaire aux jeunes de mon quartier. Je suis donc consciente de la charge de travail qu’implique la présidence d’un BDE et je sais que je peux réussir, réussir à former une grande famille sur le campus pour que notre BDE revive enfin !

Selon toi, qu’est-ce qu’un BDE ?

Son premier rôle est d’interagir entre les élèves et l’administration, ce qui n’est pas évident en pratique. Il faut faire en sorte que la communication se fasse et que chacun ait une bonne image de l’autre. Cette image, c’est notre identité commune et nous devons également la partager avec le monde extérieur pour nous créer une certaine notoriété. 

Si tu es élue, quels projets souhaites-tu concrétiser ?

Quand j’aime ce que je fais et que j’ai une idée en tête, je suis une vraie boule d’énergie. Tout devient possible ! L’un des projets qui me tient le plus à cœur, c’est d’organiser des voyages ouverts à tout le campus. Et pour ça, je suis déjà en relation avec une agence de voyage qui pourrait nous faire profiter de tarifs préférentiels. 

J’aimerais aussi que les étudiants de l’Efrei et de l’Esigetel se rassemblent régulièrement pour apprendre à se connaître ; réinstaurer un système de parrainage des élèves ; organiser des rencontres avec les anciens ; créer une base de données dans laquelle les cours de chaque promo seraient mis en ligne ; prévoir un gala de fin d’année mais aussi de nombreuses soirées… J’ai déjà pensé à tout !

Comment s’est passé la préparation de la campagne ? 

Nous travaillons sur cette campagne depuis le mois de janvier. Au sein de la liste, nous nous sommes répartis différentes missions car la charge de travail était importante. Nous avons établi des partenariats avec diverses entreprises et récolté des fonds. Ce n’était pas évident, il a fallu faire beaucoup de sacrifices et c’était une période plutôt stressante. Mais j’avoue avoir ressenti beaucoup d’excitation ! Car, pour moi, l’enjeu n’est pas mon élection mais le bien-être des étudiants. Je veux qu’ils s’amusent pendant cette campagne ! Nous avons opté pour une campagne à l’américaine avec un petit-déjeuner et un repas typiques, un stand de shooting photo avec tapis rouge et le must : un taureau électrique ! 

Un mot aux électeurs… ?  

Intéressez-vous aux motivations de chacun et ne basez pas uniquement votre vote sur les animations proposées pendant ces trois jours car cela ne fait pas tout. La gestion d’un BDE ne se résume pas à cette campagne, c’est bien plus sérieux. 

 

Mathieu Cousin : « Travailler ensemble sur des projets communs »

Mathieu

Mathieu a 20 ans. Il est en L’3 à l’Esigetel et, à juste titre, passionné par les nouvelles technologies. Il veut désormais se lancer dans une expérience associative à responsabilités et partager son goût pour la découverte avec les étudiants des deux écoles. 

Pourquoi as-tu présenté ta candidature au BDE ? 

Lors d’un séminaire sur la vie associative de l’école en octobre dernier, nous avions pour obligation de créer une association par groupe de trois. Nous avons tellement pris nos responsabilités à cœur que nous avons décidé de monter une liste BDE. Il a fallu recruter des membres de toutes origines scolaires, sociales et culturelles pour diversifier nos points de vue et proposer un Bureau le plus ouvert possible. Aujourd’hui, nous commençons à bien nous connaître.  

Selon toi, qu’est-ce qu’un BDE ?

Il permet d’animer la vie associative sur le campus, aussi bien du point de vue scolaire et professionnel que des loisirs. Surtout, il fait le lien entre les étudiants et l’administration. 

Si tu es élu, quels projets souhaites-tu concrétiser ?

Regrouper les associations de l’Efrei et de l’Esigetel est mon premier objectif que ce soit d’un point de vue géographique –rapprocher les pôles- ou social –travailler ensemble sur des projets communs. J’aimerais également préserver les partenariats établis entre R-Heaven et les commerçants de la région qui proposent aux étudiants des réductions sur divers produits. Et puis, je pérenniserais le dynamisme du campus pour que les étudiants s’y sentent bien. 

Comment s’est passée la préparation de la campagne ?

Nous avons eu énormément de travail, d’autant plus que nous avons rencontré quelques difficultés. Mais nous les avons surmontées. Par exemple, nous avons appris qu’il ne faut pas hésiter à se déplacer pour rencontrer ses interlocuteurs plutôt que de leur envoyer un email… Et puis, au sein de l’équipe, cela nous a rapprochés. J’ai d’ailleurs remarqué que, plus la campagne approchait, plus le groupe était soudé et motivé. Cela m’a surpris ! Donc nous sommes tous mobilisés pour vous faire vivre trois jours intenses et animés avec un thème parisien. Vous pouvez imaginer bérets, polos et autres baguettes de pain… 

Un mot aux électeurs… ?  

En tant qu’étudiants en L’3, c’est la période parfaite pour concilier études et vie associative, alors votez pour nous, vous ne serez pas déçus ! 

31/03/2014