Portrait de Ludovic Muncherji, le vice-président de R-Heaven

 
 
 
Bien dans ses baskets, enjoué et sérieux. Ludovic Muncherji, 22 ans, est étudiant à l’Efrei en Master 1 et vice-président du BDE R-Heaven, actuellement en place. A quelques jours de l’élection du nouveau bureau, il dresse le bilan de plus d’un an de travail. 

 

C’est d’un pas confiant et avec le sourire que Ludovic Muncherji se rend à ses rendez-vous, comme celui d’aujourd’hui, au Service Communication de l’Efrei pour lui tirer le portrait et dresser un bilan de  l’année particulière qu’il vient de vivre. Car le temps passe vite surtout lorsque l’on prend plaisir à étudier sur son campus et que l’on participe aux événements et à la vie associative de l’école… Oui, sauf que derrière tout cela, il y a toute une organisation : le BDE ou Bureau des Etudiants. Pour l’année 2013-2014, c’est R-Heaven qui le dirigeait. Ludovic était l’un des vice-présidents. Et cela lui va bien ! De son expérience, il en ressort plus ouvert, plus expérimenté et surtout plus épanoui. 

 

Rheaven

 

« Laisser notre empreinte »

C’est en novembre 2012, après son voyage d’immersion en Malaisie, que Ludovic et « un bon groupe d’amis soudés » ont entrepris de se présenter au BDE. « Nous nous sommes rencontrés en L1 et jusqu’aujourd’hui, on ne s’est pas quitté. On sait comment travailler ensemble », affirme-t-il avec l’accent du Sud dans un flot de paroles. Une évidence qui a débouché sur le recrutement de membres, des réunions, de la réflexion et les premiers contacts avec des entreprises. « C’était le début d’une expérience forte grâce à laquelle on pouvait laisser notre empreinte à l’Efrei, écrire une nouvelle page dans l’histoire de l’école. » 

C’est donc très investie et motivée que la liste R-Heaven s’est présentée à la campagne BDE, la caisse remplie de fonds durement récoltés. Le thème de l’aviation et les projets de l’équipe ont largement séduit. Après, tout s’est rapidement enchaîné : les réunions avec l’administration, les rassemblements du BDE à la permanence. « On s’est vite rendu compte qu’il y avait des contraintes de temps, humaines et financières », se rappelle-t-il. 

 

« Une expérience géniale ! »

Puis l’année est passée. Les réunions se sont multipliées. Les projets se sont enchainés. « Notre plus grande fierté, c’est d’avoir rénové la cafétéria car beaucoup en parlaient mais les travaux n’avaient jamais été faits. Nous avons également réaménagé le local BDE. Désormais plus accueillant, il est devenu un lieu d’échanges et de partage », raconte-t-il avec passion. Des événements ont également été organisés : soirée d’intégration, Holidays party, soirée Halloween, voyage au ski ou encore participation à des émissions télévisées… Dans l’ensemble, le bilan est plutôt positif même si certains projets ne se sont pas concrétisés. « Il y a eu des moments où nous avons manqué de cohésion faute d’expérience, des moments où nous n’étions pas motivés et mobilisés pour les mêmes choses… » A cela, il faut ajouter les heures de cours et les partiels. « Cela nous responsabilise et nous prépare à l’entrée dans la vie active, donc nous ne regrettons rien ! Cela m’a apporté énormément de choses tant personnellement que professionnellement sur la gestion, le management, la cohésion sociale et la solidarité. Par ailleurs, à l’Efrei nous avons une grande liberté dans le choix de nos projets et, surtout, nous avons la chance de bénéficier du soutien de l’administration pour les réaliser. » 

Avis aux étudiants motivés : l’expérience vaut le coup d’être vécue si vous avez un minimum de motivation et d’ambition. «C’est une expérience géniale que je souhaite à tout le monde de vivre ! », conclut-il avec le sourire, mais un peu fatigué… Car juste après notre entretien avec Ludovic, une ultime réunion du BDE l’attend. Ultime. Après cela, il s’investira dans d’autres associations mais sera toujours prêt à conseiller l’équipe du nouveau BDE. Mais avant cela, c’est une toute autre expérience qui attend le jeune homme : un stage de quelques mois à Canal +… Histoire de mettre en pratique son expérience passée au BDE au profit de sa vie professionnelle.

28/03/2014